La maison des Renoir

Ouverture le 3 juin 2017 à Essoyes 

L’ouverture, pour la première fois au public, de la maison familiale des Renoir est l’événement au cœur de l’année Renoir 2017.

Ce troisième lieu de visite, dédié aux Renoir à Essoyes vous fera entrer dans l’intimité de cette famille d’artistes après la visite de l’Espace culturel, au centre du village, et de l’Atelier tout proche.

C’est avec cette demeure en pierre typique de la région dans un petit village niché au cœur de la Champagne que Renoir le parisien deviendra propriétaire pour la première fois. Avec cette acquisition, ce n’est pas seulement une maison qu’il achète, mais aussi une région qu’il adopte. L’accès se fait par l’arrière, via le chemin qui reliait la maison à son atelier. En remontant ce sentier, on quitte l’artiste pour découvrir l’homme.

Au rez-de-chaussée, vous découvrirez la cuisine de madame Renoir ainsi que le salon, premier atelier du peintre à Essoyes avant la construction d’un nouveau bâtiment  au fond du jardin. La salle à manger, pièce maîtresse de la demeure, vous ouvrira également ses portes. Spécialement aménagée pour répondre aux normes muséales, vous pourrez y admirer,  en haute-saison, quelques toiles originales du maître. Il a peut-être travaillé sur ces toiles dans son atelier essoyen !

Deux oeuvres peintes du maître, ainsi que quelques archives en possession du Département de l’Aube sont donc accueillies à Essoyes jusqu’au 24 septembre : Jeune fille au miroir prêtée par le Musée des Beaux-Arts de Rouen et Le Petit Pont prêtée par le Musée des Beaux-Arts de Bordeaux.

A l’étage, c’est une vision plus intime du peintre et de sa famille qui vous est présentée. Vous aurez l’occasion de faire connaissance avec l’homme derrière le peintre, mais aussi avec celle qui fut à la fois épouse et mère d’artistes. Dans leur chambre, les enfants vous entraîneront dans leurs jeux !

Laissez-vous conter les lieux

Partagez, le temps d’une visite, les souvenirs de cette famille d’artiste.
Photos et cartes postales, complétées par une ambiance sonore, termineront de vous décrire le village tel que Renoir et sa famille l’ont connu.

Anne Distel (conservateur général honoraire du patrimoine au musée d’Orsay, professeur d’histoire de l’art à Paris-Sorbonne-Paris IV, spécialiste de la peinture impressionniste et auteur de plusieurs ouvrages dédiés à Renoir) s’est chargée de valider toute la muséographie, et Thierry François (chef décorateur, césar du meilleur décor pour Séraphine en 2009 et nommé dans la même catégorie pour Saint-Cyr en 2006) et sa collaboratrice Catherine Jarrier (Séraphine, 2008) ont été en charge de la reconstitution.

Certains des meubles se trouvaient déjà dans la maison, d’autres nous ont été prêtés ou donnés par des habitants du village et des environs. Nous les en remercions.
Les meubles ayant appartenu à Pierre-Auguste Renoir Renoir, nous ont été donnés par Sophie Renoir, arrière petite fille et dernière propriétaire de la maison.